9
Temps de lecture : 2 minutes

Le Myo Cross Max est tout d’abord une séance de côte, un mix entre du renforcement musculaire et une course rapide à haute intensité, mais courte. Le cumul de la course et du renforcement musculaire permet de solliciter davantage les fibres musculaires.

Quel en sera le bénéfice ? Augmenter le temps de maintien de l’effort, autrement dit repousser l’instant où la fatigue contraint à ralentir l’allure !

Une séance de Myo Cross Max se structure en deux temps, le couple ainsi obtenu étant répété plusieurs fois : – un exercice d’isométrie, la chaise ou des postures de gainage ; – un sprint en côte ou une accélération brève. Ludique, efficace… mais éprouvant !

Voici différents exemples en fonction du niveau choisi sur les plans d’entraînements :

Exemple de séance au niveau initié :

Échauffement : 30 à 35’ de footing
Myo Cross Max : 6 à 8 x (1’ en côte (RE 8 à 9) + Récup en descente (RE 6 à 7) + 30’’ de chaise en bas)
Retour au calme : 10′ de footing

 

Exemple de séance au niveau Expert :

Échauffement : 30 à 35’ de footing
Myo Cross Max : 8 à 12 x (1’ en côte (RE 8 à 9) + Récup en descente (RE 6 à 7) + 45’’ de chaise en bas)
Retour au calme : 10′ de footing

 

Exemple de séance au niveau Performeur :

Échauffement : 30 à 35’ de footing
Myo Cross Max : 12 à 15 x (1’ en côte (RE 8 à 9) + Récup en descente (RE 6 à 7) + 1′ de chaise en bas)
Retour au calme : 10′ de footing

 

Le Myo Cross Max est précieux pour accroître la résistance des fibres musculaires, augmenter la puissance en côte et limiter les risques de blessures. Sans oublier un indéniable intérêt psychologique car en introduisant une diversité dans le plan d’entraînement, le coureur se lasse moins, court de manière plus ludique et bouscule ses habitudes – ce qui est toujours positif, tant sur le plan mental que biomécanique.

Intensif, le travail l’est réellement. Le Myo Cross Max est résolument ludique et éprouvant. Les premières répétitions sont ludiques : on se met tranquillement dans la position de la chaise, on papote avec les copains, on s’élance à fond sur une côte ou une ligne droite rapidement avalée puis on recommence. On a d’abord l’impression de s’amuser. Mais, bien vite, les cuisses brûlent, le souffle est court, le cœur s’emballe. La montée ou le sprint qu’on jugeait presque trop court au départ semble tout à coup interminable…

En pratiquant régulièrement de ce type d’entraînement, force est de constater que l’on se sent plus résistant. Certaines séances qui paraissaient auparavant très dures semblent plus faciles et la capacité à maintenir un effort intense augmente.

Alors n’hésitez plus : essayez le Myo Cross Max, vous volerez !

 

Eric Lacroix

Eric Lacroix

Coach exclusif pacetraining.run