2
Temps de lecture : 3 minutes

Bien souvent et en tant que débutant en Trail vous manquez certainement de repères. Vous cherchez sans doute à trouver des principes d’un entraînement pragmatique et bien conduit. Cependant, et au vu des innombrables méthodes qui existent, vous vous perdez dans le vocabulaire de l’activité. Il ne faut surtout pas copier le champion du moment, ni procéder par imitation ou par essai-erreur. Pour vous aider à vous y retrouver, la plateforme PACE vous propose un mode d’entrée progressif.

Avant d’attaquer le planning

Il est nécessaire que vous développiez une solide condition physique de base. C’est une des priorités sur laquelle vous devez vous orienter. En effet, on oublie trop souvent que c’est cette condition physique qui est nécessaire et indispensable pour s’entraîner. Car la condition physique est comme un état de bien-être associé à un faible risque d’apparition prématurée de problèmes de santé et à une disponibilité d’énergie pour participer à une variété d’activités physiques “. Pratiquer diverses activités comme de la natation, du vélo, ou de la marche-randonnée est donc toujours un très bon mode d’entrée ou complément dans votre pratique du Trail. Dans ce cadre, il ne faut pas oublier au préalable d’effectuer un check-up médical complet (surtout l’ECG d’effort) pour aborder l’entraînement en toute confiance. Il suffit ainsi de faire une seule visite de votre cœur pour être rassuré(e) de pouvoir « monter parfois dans les tours » à l’entraînement.

Éviter d’être en surpoids

Le surpoids voire l’obésité se caractérise par un excès de tissus adipeux tel que des effets néfastes pour la santé se manifestent. Parmi les plus courants on note le risque de développer certaines maladies cardio-vasculaires, métabolique (diabète), circulatoires (varices), rhumatologiques. La performance dans une épreuve de Trail est étroitement liée à votre masse corporelle et à la surcharge pondérale. La prise en compte de votre morphotype dans le suivi de l’entraînement pour éventuellement constater, ou non, un éventuel surpoids est essentiel.

Par exemple l’indice de masse corporelle (IMC) exprime le rapport poids/taille avec : 

IMC = poids / taille au carré (poids en kg et taille en mètre)

 

Adapter l’organisme à l’effort du Trail 

 
L’action de s’entraîner implique la répétition d’exercices qui vous permet d’acquérir des habiletés et des aptitudes spécifiques à la performance que vous souhaitez réaliser en compétition, ou tout simplement pour rester en forme. En clair il est nécessaire d’habituer votre organisme aux sollicitations qu’il va subir en compétition, c’est à dire un stress (physiologique et mental) et surtout une grande fatigue liée aux conditions de course, bien souvent en montagne. 
 

Pour résumer, et en tant que débutant vous devrez apprendre à :

 
– Gérer diverses vitesses de course et de marche (qui vous permettra aussi de vous économiser),
– Vous adapter à un effort long, voire très long,
– Supporter les douleurs musculaires liées à la technicité du parcours, au dénivelé,
– Contrôler une grosse fatigue énergétique (alimentation en course, parfois le sommeil sur un ultra),
– Conserver de la motivation pour terminer votre course (lassitude qui s’installe progressivement).

Eric Lacroix

Eric Lacroix

Coach exclusif pacetraining.run